Conseils santé

Mal de dos: on s’occupe de votre entorse lombaire

L’entorse lombaire, plus communément appelée « lombalgie », « lumbago », « tour de rein » ou « dos barré » sont tous des termes génériques qui désignent une forme de douleur ressentie dans le bas du dos (région lombaire). Il s’agit d’ailleurs d’une problématique très fréquente, qui engendre énormément de consultations en physiothérapie. À ce propos, saviez-vous que près de 80 % des adultes canadiens subiront au cours de leur vie une forme de douleur au dos?

La douleur au bas du dos peut s’expliquer de diverses manières et les symptômes varient parfois d’un individu à un autre. La plupart du temps, l’entorse lombaire est causée par une atteinte traumatique des ligaments reliant et stabilisant les 5 vertèbres lombaires (L1 à L5) de la colonne vertébrale. Et si rien n’est fait promptement, la douleur peut s’irradier dans d’autres régions à proximité, comme la fesse ou la cuisse. Il est donc nécessaire de consulter un professionnel de la physiothérapie afin de stopper la propagation de l’inflammation et pour éviter que la douleur causée par l’entorse lombaire devienne chronique. Il est important de mentionner que vous pouvez consulter un physiothérapeute sans référence du médecin. (note : exceptionnellement, certaines assurances exigent une prescription médical pour le remboursement). Le physiothérapeute saura notamment déterminer le(s) niveau(x) vertébral(aux) touché(s) et le degré de sévérité de votre condition. La thérapie manuelle, un programme d’exercices adapté, le taping ou encore l’approche McKenzie font partie des types de traitements possibles pour vous soulager. Si le thérapeute le juge nécessaire, il vous référa, au besoin, au médecin pour prescription de médications et/ou test d’imagerie (Rx, résonnance magnétique, etc.). Toutefois, au niveau lombaire, malgré la croyance populaire, le recours à l’imagerie médical est rarement nécessaire.

Quelles sont les principales causes de l’entorse lombaire?

Nul n’est totalement à l’abri d’une entorse lombaire. Parfois, un simple faux mouvement, de même que des mouvements répétitifs ou éreintants, sont suffisants pour entraîner une douleur au bas du dos. Il existe néanmoins plusieurs autres types de causes :

  • La sédentarité
  • Une grossesse
  • Une blessure sportive
  • Une mauvaise posture
  • Un accident du travail
  • Un accident de la route
  • Une hernie discale demeurée non traitée
  • Certaines maladies rhumatismales, comme l’arthrose
  • Des lésions à un muscle, un tendon ou un ligament
  • Des douleurs menstruelles qui irradient vers le bas du dos
  • Une dégénérescence discale, survenant généralement chez les personnes de 60 ans et plus.

Bien que tous peuvent, à un moment ou à un autre, subir des douleurs ou des raideurs musculaires au bas du dos, certaines personnes peuvent parfois être plus à risque que d’autres. En effet, les individus présentant une instabilité dans la région lombaire ou qui sollicitent beaucoup leur colonne vertébrale sont particulièrement à risque. Pensons à des déménageurs ou des travailleurs de la construction, qui doivent souvent déplacer de lourdes charges ou les gens qui doivent parcourir de longues distance en voiture.

Mais quels sont les principaux symptômes de l’entorse lombaire?

Contrairement à ce que certains pourraient penser, une entorse lombaire ne cause pas forcément de vives douleurs. Parfois, elle peut aussi se manifester sous la forme de raideurs musculaires, surtout présentes le matin au réveil. Cependant, dans d’autres circonstances, la douleur peut parfois être très intense. Il est alors important de savoir que l’intensité de la douleur n’est pas nécessairement relié à la gravité de la blessure. Outre la douleur au bas du dos, la personne atteinte d’une lombalgie peut aussi éprouver d’importants problèmes de mobilité. Résultat : les mouvements du quotidien, comme se lever ou s’asseoir, deviennent plus pénibles à réaliser. Vous pourriez aussi ressentir des engourdissements ou des picotements. Dans certains cas plus rares, l’entorse lombaire peut aussi provoquer des symptômes plus inquiétants comme l’incontinence et une diminution sensibilité au niveau des organes génitaux (il sera alors recommandé d’aller consulter à l’urgence directement pour éliminer les causes de compressions nerveuses plus sévère)

Peu importe la gravité de vos symptômes, il importe de vous faire examiner par un professionnel de la santé afin de vérifier si votre douleur lombaire ne cache pas une pathologie plus importante et pour vous outiller afin d’éviter de chroniciser le problème. Voyons voir comment le physiothérapeute est en mesure de vous évaluer et de traiter vos douleurs lombaires.

Les traitements contre l’entorse lombaire en physiothérapie

Après vous avoir évalué de manière approfondie et avoir clairement déterminé les causes de votre douleur lombaire, le physiothérapeute mettra au point un traitement sur mesure dans le but de vous aider à regagner de la mobilité et de la force. Par la suite, il utilisera plusieurs types de traitements conservateurs pour éviter que l’entorse lombaire ne prenne de l’ampleur. Ainsi, une consultation en physio s’avère une solution idéale pour éviter que le problème devienne chronique. La physiothérapie est une pratique non invasive qui vise un soulagement autant au niveau musculaire, neural et articulaire afin de retrouver la fonction optimal de votre dos.

Voici quelques exemples de traitements possibles :

  • La thérapie manuelle : cette technique, utilisée autant en physiothérapie qu’en ergothérapie ou en ostéopathie, vise à mobiliser les différentes surfaces d’une articulation afin de vous redonner la pleine amplitude de vos mouvements. À l’aide d’une série de mobilisations, il devient ainsi possible de procurer un soulagement en augmentant l’afflux sanguin localement et en optimisant le mouvement à ce niveau.
  • Programme d’exercices adapté : Il est démontré qu’il est important de limiter le plus possible le repos complet à la suite d’un épisode de douleur lombaire. Le physiothérapeute pourra donc vous donner un programme d’exercices adapté à votre condition afin de vous rétablir le plus rapidement possible. Les exercices seront toujours faits sous le seuil de la douleur et permettront de regagner mobilité et stabilité lombo-pelvienne.
  • Le taping lombaire : le taping est un bandage thérapeutique prenant la forme d’un ruban adhésif qui sert à soulager certaines douleurs chroniques ou aiguës. Il s’agit d’une technique visant à offrir un soutien à votre dos entre vos traitements en physiothérapie. On emploie souvent le taping chez les athlètes, mais on peut aussi l’utiliser dans d’autres contextes. Selon l’application, le taping peut aussi stimuler l’activité de certains muscles et, dans le cas contraire, relâcher un spasme par exemple, ce qui peut grandement aider dans les cas de lombalgie
  • L’approche McKenzie : bien plus que de simples exercices de mobilisation et de renforcement, l’approche McKenzie se distingue des autres traitements puisqu’elle vise à placer le patient au coeur de sa guérison. En effet, grâce à des exercices simples, vous êtes en mesure de gérer vous-même vos douleurs et votre réadaptation physique. Bien entendu, votre physiothérapeute vous aidera à bien implanter ces exercices dans votre quotidien.

Toutefois, même s’il existe de nombreuses solutions pour vous aider à soulager votre entorse lombaire, la meilleure intervention demeure toujours la prévention.

D’ailleurs, comment prévenir une entorse lombaire

La lombalgie peut notamment être due à certaines mauvaises habitudes de vie. Corriger ces habitudes vous permettrait de freiner ou prévenir bien des douleurs au dos!

Voici quelques pistes de solution à considérer :

  1. Changer fréquemment de position : si vous demeurez toujours assis de la même manière durant de longues heures au bureau, il vaudrait mieux corriger ce mauvais pli. Levez-vous au moins une fois aux heures et pensez à améliorer l’ergonomie de votre espace de travail. Surtout, assurez-vous de varier vos positions le plus possible, nous sommes conçus pour bouger!
  2. Éviter la cigarette : la fumée du tabac contribue à la dégénérescence des disques intervertébraux et peut ainsi provoquer une usure prématurée de ceux-ci, entraînant des problématiques comme l’entorse lombaire ou la hernie discale.
  3. Bouger : la sédentarité nuit grandement à votre dos. Si vous avez passé de longues heures assis, immobile, il convient donc de vous activer un peu. Nul besoin de vous éreinter, il existe des manières douces de faire de l’activité physique. La physiothérapie sportive vous aidera à trouver le sport qui vous convient le mieux. Bien entendu, il  importe aussi de maintenir un poids santé.
  4. Vérifier votre posture lors de votre sommeil : vous dormez sur le ventre? Il s’agit d’une position qui peut être irritante pour votre dos et cou si elle est maintenue de longues heures. Prenez l’habitude, autant que possible, de dormir sur le côté ou sur le dos et ce en évitant les torsions lombaires excessives.
  5. Éviter le stress : le stress et l’anxiété peuvent jouer un rôle prédominant dans l’apparition d’une entorse lombaire. Développez des trucs pour vous aider à évacuer le trop-plein de stress!

De plus, si vous êtes enceinte ou prévoyez l’être, demandez à votre physio de vous suggérer des exercices de renforcement pour éviter d’éventuels maux de dos.

Physio Ostéo Longueuil s’occupe de votre entorse lombaire

Peu importe la cause de vos douleurs lombaires ou votre historique médical, l’équipe de Physio Ostéo Longueuil soulage vos douleurs en combinant sport, santé et bien-être en une seule approche cohérente. Comptez sur une méthode pluridisciplinaire pour retrouver votre qualité de vie et chasser votre entorse lombaire.

© 2019 Physio Ostéo Longueuil. Tous droits réservés.

Termes et conditions - Politique de confidentialité - Facebook.